Comment isoler sa maison thermiquement ?

Sans compétences adéquates, il n’est pas question de se lancer dans les travaux du jour au lendemain. Isoler sa maison thermiquement se réfléchie, s’entreprend et se concrétise progressivement. Il faut savoir de quel côté de la maison vous allez commencer et par quoi terminer. En dehors de cet aspect, il y a le fait qu’une isolation ne pourra pas se faire sans les services d’un professionnel avisé et l’apport d’un financement suffisant.

Commencer par le toit.

Ce n’est pas un choix hasardeux, au contraire. En effet, ce sont environ 30 % de l’énergie calorifique qui s’échappe par le toit de la maison. Pour explication, il suffit de visionner une casserole sur le feu pour comprendre pourquoi c’est par le toit qu’il faut commencer. Le toit représente pour la maison ce que le couvercle est pour la casserole. Si le couvercle est mal positionné ou troué, le temps de chauffe sera plus long. Cela causera donc une plus importante dépense d’énergie. Commencer par le toit permet aussi de rendre habitable les combles.

Enchaîner avec les murs.

Après le toit, la deuxième étape sera de s’intéresser aux murs. Cette partie de la maison, si elle est mal ou pas du tout isolée, est à la base d’une déperdition de l’ordre de 20 à 25 % de l’énergie de chauffage. Il est possible d’effectuer des travaux d'isolation de deux différentes façons. On peut la faire soit par l’intérieur, tout comme il est possible de la réaliser par l’extérieur.

S’occuper ensuite des fenêtres.

A proprement parler, ce n’est pas une isolation, mais une mesure complémentaire. En effet, vous devez définir si vos fenêtres actuelles sont capables de vous aider à optimiser votre inertie énergétique ou pas. En d’autres termes, sont-elles capables de retenir la chaleur à l’intérieur de la maison le plus longtemps possible ? En effet, les fenêtres sont capables de laisser passer entre 10 et 15 % de la production totale de chaleur.

Isolez maintenant le sol.

Si vous ne souhaitez pas vous plaindre de sensations de froid sous les pieds, il est important d’isoler le sol. Celui-ci est responsable d’environ 10 % de perte d’énergie. Cette isolation doit inclure les zones techniques de la maison, comme le garage.

La ventilation bien avant le chauffage

Permettre les échanges d’air, voilà ce à quoi cela servira. Il existe plusieurs façons de procéder. Renseignez-vous auprès du professionnel auquel vous aurez fait appel pour votre installation. Le changement de chauffage sera la dernière étape à prendre en compte. Pour le rénover, il faudra prendre en considération les données d’après rénovation. Elles doivent être moindres si la rénovation est réussie. Il est recommandé de faire un test pour s’en assurer.

Trouver le financement et le professionnel adéquat.

Afin de pouvoir exécuter toutes les étapes de votre plan d’isolation thermique, il vous faut un financement, en plus des services d’un professionnel. Pour ce qui est du financement, vous pouvez vous adresser aux autorités de votre ville ou à des institutions comme l’ANAH ou l’ADEME. Il vous sera donc possible de bénéficier d’un crédit à taux zéro, d’un crédit d’impôt de transition énergétique ou d’un crédit d’impôt pour dépenses d’équipement de l’habitation principale. L’avantage dont vous pourrez bénéficier dépendra aussi de votre profil.

Pour des raisons évidentes d’économies, certaines personnes peuvent faire le choix d’engager eux-mêmes les travaux. Mais c’est loin d’être la meilleure solution. Tout simplement parce que l’isolation implique des connaissances assez complexes, et il faut être du domaine pour les comprendre et être capable de la réaliser de manière optimum. Il est donc plus avisé de recourir à une entreprise spécialisée pour conduire vos travaux d’isolation thermique.